Évaluer les compétences en technologie numérique dès le début…

Février 2nd, 2012 par Guylaine Vinet

Examinons l’hypothèse suivante. Si environ 25 443 862 Canadiens sont abonnés à un service de téléphonie sans fil et neuf millions de foyers canadiens ont un service Internet à large bande et ajoutez à cela le fait que 17 139 200 Canadiens ont un profil de réseautage social, ne serait il pas logique de supposer que certains de ces Canadiens sont aussi inscrits à un programme d’alphabétisation des adultes? Si c’est le cas, le défi consiste non seulement à offrir aux personnes apprenantes en alphabétisation des expériences d’apprentissage significatives et authentiques faisant appel aux technologies numériques, mais aussi à tirer parti des compétences qu’elles ont déjà.

Voilà une façon détournée d’aborder la question de savoir comment évaluer les compétences numériques des apprenants à leur entrée dans un programme d’alphabétisation. Dans le passé (récent), on avait tendance à se concentrer sur les « compétences en informatique », c.-à-d. la capacité d’utiliser une souris, Internet et le courrier électronique. Voici un exemple du genre de domaines couverts – Auto-évaluation en informatique de RHDCC.

Cependant, étant donné l’omniprésence des services numériques et le nombre considérable de Canadiens en ligne, sans oublier bien sûr les exigences relatives au cadre du CLAO, nous nous demandons si, dorénavant, il ne vaudrait pas mieux interroger les personnes apprenantes dès le début sur leur utilisation du cellulaire, des messages texte, des réseaux sociaux (p. ex., Facebook), des services bancaires en ligne et du magasinage en ligne. Ne serait-ce pas là une façon utile d’évaluer le niveau de familiarité des apprenants avec la technologie numérique et ainsi de faciliter la planification du programme et l’intégration des appareils numériques qu’ils utilisent couramment?

Nous ne savons pas au juste comment les programmes d’alphabétisation des adultes abordent la question à l’heure actuelle. Par exemple, a-t-on pensé à dresser une liste de questions que l’on pourrait poser aux personnes apprenantes à leur entrée dans le programme relativement à leur utilisation de la technologie ou des appareils numériques?
Faites-nous part de vos commentaires!