Literacy Nipissing participe au projet Literacy Uplift afin de développer une application pour les apprenants adultes.

Mars 1st, 2017 par Alan Cherwinski

Nous avons parlé avec Vandra McQaurrie, directrice générale de Literacy Nipissing, à propos du rôle de son organisme dans le développement de l’application et sa mise à l’essai auprès de leurs apprenants adultes.

Parlez-nous un peu du projet de l’application Literacy Uplift et de la raison de son développement.
Le projet Literacy Uplift a été lancé il y a un an et demi par l’ancien professeur du Collège Canadore et développeur d’applications, Phil Cowcill, qui a communiqué avec des fournisseurs de services d’éducation des adultes, dont Literacy Nipissing, au sujet de la création d’une application d’alphabétisation. En visant à donner aux apprenants accès à de la formation en littératie et en technologie à distance, l’application réduirait pour eux la nécessité de se rendre en classe ou à un bureau.

Comment l’organisme Literacy Nipissing a-t-il collaboré avec les développeurs à déterminer le contenu de l’application?
Nous avons entamé les consultations avec les développeurs en établissant clairement les besoins particuliers de nos apprenants adultes. Puisque la plupart des gens ont des téléphones intelligents, nous voulions vraiment profiter de l’occasion pour renforcer leurs compétences en littératie en tout temps et en tout lieu, comme à la maison ou dans l’autobus. Par la suite, nous avons travaillé avec les développeurs afin de définir clairement les forces des personnes apprenantes, ainsi que les situations de leur vie quotidienne pour que l’application reflète leurs besoins d’apprentissage et les motive à l’utiliser pour apprendre.

Après quelques consultations, nous avons établi la nécessité d’axer l’application davantage sur les adultes, en offrant notamment une interface, des images et du contenu inclusif, adapté et intéressant pour des apprenants adultes. Le défi consistait à trouver des idées et des jeux qui sont intéressants sans que les apprenants se sentent rabaissés. Il existe une fonction de type café où ils peuvent échanger avec d’autres personnes et apprenants utilisant l’application et créer un réseau dans l’application elle-même. Ainsi, l’application permet aux gens d’échanger et de suivre leurs progrès. En fin de compte, le format qu’ils ont trouvé est très bon.

Quelles sont certaines des difficultés que vous avez rencontrées pendant les consultations?
Nous avons parlé d’adapter l’application aux apprenants de faible niveau et avons indiqué notre souhait qu’elle soit gratuite. Beaucoup de nos apprenants ont un faible statut socioéconomique et n’ont pas les moyens d’acheter une application.
Nous avons aussi travaillé avec le développeur à mieux adapter l’application à la réalité culturelle en essayant d’établir un lien avec l’organisme Ontario Native Literacy Coalition. Cet aspect était important parce que certains des modules d’apprentissage ne sont peut-être pas pertinents pour certains apprenants, comme ceux qui vivent dans le Nord, parce que le contenu ne se rapporte pas à leur vie quotidienne. Une personne de Kenora n’a aucune idée de ce qu’est la vie à Kingston, alors nous voulions que l’application s’applique à tous.

Pendant la mise à l’essai du produit auprès des apprenants, que rechercherez-vous?
Les commentaires des personnes apprenantes sont un élément clé de ce projet. Nous recevrons une version d’essai de l’application la semaine prochaine et nos apprenants commenceront à l’utiliser tout de suite. Notre objectif principal sera d’obtenir des commentaires sur leur appréciation de l’application et s’ils trouvent qu’elle est appropriée, et de nous assurer qu’ils ne sentent pas qu’elle minimise leurs capacités.
Nous mettrons aussi l’application à l’essai auprès de nos apprenants plus âgés qui ont une expérience inexistante ou limitée de la technologie pour voir si elle répond à leurs besoins et si l’application peut renforcer leurs capacités de lecture et de compréhension tout en étant amusante.
Dans l’ensemble, nous voulons savoir si les apprenants trouvent que l’application reflète leur vie et leur expérience. Il est plus facile d’apprendre quand on se reconnaît dans le contenu.

Comment l’organisme Literacy Nipissing utilisera-t-il cette application pour améliorer ses services à l’avenir?
Nous espérons travailler en partenariat avec des services correctionnels locaux afin d’offrir de la formation en littératie abordable dans les prisons. Ce serait formidable de donner aux détenus accès à un outil qui améliore leurs compétences en littératie sans avoir à dépendre d’un enseignant, de programmes de financement externes ou d’outils coûteux.
Bon nombre de nos apprenants n’ont pas accès à une voiture. Nous travaillons dans une vaste région rurale et il est très difficile pour les gens de faire 45 minutes de route pour se rendre à leur conseil d’alphabétisation locale. Souvent, ils ne peuvent tout simplement pas s’y rendre. Si nous pouvions offrir l’application aux personnes des régions éloignées et les inviter à profiter de la fonction de réseautage, ce serait formidable.
Finalement, c’est un outil d’apprentissage que nous pouvons déployer en l’absence de financement ou de programmes. L’application offre aux apprenants une façon d’échanger et d’améliorer leur lecture, leur compréhension et leurs compétences en littératie numérique en tout temps.

Voulez-vous mettre à l’essai l’application dans votre organisme?
L’équipe de projet est maintenant prête à commencer à recruter des apprenants pour mettre à l’essai l’application. Pour en savoir davantage, rendez-vous sur le site Web du projet Literacy Uplift ou communiquez avec Agnieszka (Aga) Palalas et Przemyslaw Pawluk par courriel à info@literacyuplift.georgebrown.ca pour participer.

Voulez-vous en apprendre davantage sur l’application Literacy Uplift?
En ce moment, ce projet ontarien présente la nouvelle application d’apprentissage mobile au concours Adult Literacy XPrize. Mais il reste du travail à faire. Pour continuer à attirer l’intérêt de la communauté, l’équipe de projet de Literacy Uplift pourrait organiser un atelier ou une activité communautaire à Toronto afin de présenter l’application et le projet de recherche aux formateurs et formatrices et aux personnes apprenantes.

Si vous avez des questions ou aimeriez obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Agnieszka (Aga) Palalas et Przemyslaw Pawluk en envoyant un courriel à l’adresse suivante : info@literacyuplift.georgebrown.ca.