Retour sur les services d’accompagnement d’un client

Mai 16th, 2017 par Alan Cherwinski

Que s’est-il passé après que Dixon Hall est passé au numérique avec Evernote pour offrir de l’apprentissage personnalisé?

Nous nous sommes entretenus avec Maxine Brown-Simpson de Dixon Hall pour voir en quoi le passage de son programme à une plateforme numérique avait amélioré l’apprentissage et le programme.

Parlez-nous un peu de votre programme.
Notre programme offre des services d’alphabétisation et de formation de base à un vaste groupe d’apprenants qui travaillent à améliorer leurs compétences en mathématiques, en anglais et en informatique de base. Nous sommes situés dans le Centre communautaire de Regent Park et servons un large éventail d’apprenants provenant d’une grande zone de recrutement.

Comment êtes-vous entrés en contact avec les services d’accompagnement des TI d’AlphaPlus?
En 2014, nous avons communiqué avec eux pour travailler sur un projet afin de voir de quelle manière la technologie pourrait nous aider à améliorer nos programmes. Au départ, ils ont fait des suggestions, comme Google Drive, mais nous ne pensions pas que cet outil conviendrait à nos apprenants. Puisque nous œuvrons auprès d’un groupe de niveaux multiples et possédant un large éventail de capacités, nous pensions que ces outils (Google Drive) seraient trop difficiles pour les apprenants de faible niveau.

Pourquoi avez-vous adopté Evernote plutôt que Google Drive?
J’avais besoin d’une plateforme que les apprenants se sentiraient à l’aise d’utiliser avec un minimum d’aide de façon continue. En examinant Evernote, nous avons vu que c’était ce que nous cherchions. La plateforme nous permettait de passer d’un fonctionnement fortement axé sur le papier à un fonctionnement plus axé sur la technologie.

Comment utilisez-vous Evernote en salle de classe à l’heure actuelle?
J’utilise un seul compte. Ainsi, les apprenants n’ont pas à gérer leur propre compte. Dans mon compte, je crée un carnet de notes pour chaque apprenant et je le partage avec lui. Cela signifie que chaque apprenant a son propre carnet de notes. Ensuite, je crée un lien que les apprenants peuvent utiliser pour accéder à leur propre carnet de notes en classe, qui renferme des leçons, des tests, des vidéos et d’autres ressources d’apprentissage en anglais, en mathématiques et en informatique de base.

Comment offriez-vous vos modules d’apprentissage avant l’adoption d’Evernote?
Avant Evernote, j’avais en fait un dossier papier pour chaque apprenant. Le lundi, je n’avais pas d’apprenants, alors je photocopiais les leçons pour eux et je les mettais dans leur dossier papier. Chacun avait une chemise avec son nom et j’avais un classeur où les apprenants allaient chercher leur chemise au début du cours. Alors, au lieu de le faire à la main, maintenant je le fais avec Evernote.

Est-ce que le passage à une plateforme numérique a eu un effet sur les apprenants à Dixon Hall?
Oui! Lorsque nous avons mis en œuvre Evernote, j’ai pu commencer à accorder une attention personnalisée aux apprenants, tant introvertis qu’extrovertis, d’une nouvelle manière : en incluant des vidéos et des outils d’apprentissage personnalisés dans le carnet de notes de chacun. Par exemple, si une personne a besoin d’explications ou d’exemples, je trouve des vidéos et d’autres ressources spécialement pour elle et les inclus dans son carnet de notes personnel, puis elle peut parcourir les vidéos et obtenir des directives de ma part.

Les apprenants peuvent-ils vous poser des questions et interagir avec vous par le biais d’Evernote?
Oui. Ils peuvent communiquer avec moi en tout temps. De plus, nous avons inclus beaucoup d’évaluations en ligne. Ainsi, ils apprennent non seulement à utiliser l’outil, mais aussi à s’évaluer. J’ai remarqué un sens de l’autonomie accru chez les apprenants depuis l’adoption d’Evernote. Ils peuvent maintenant décider sur quoi travailler chaque jour et à quel rythme, car j’ai téléchargé une grande variété d’activités dans chaque carnet de notes.

L’apprentissage et l’évaluation autonomes ont-ils constitué une grande source de motivation pour les apprenants?
Absolument! Ce qui les motive, c’est qu’ils peuvent refaire les évaluations jusqu’à ce qu’ils aient maîtrisé la compétence. Ça les motive parce qu’ils n’ont pas peur d’essayer. Ils peuvent voir où ils en sont, puis me demander de l’aide et refaire l’évaluation pour voir s’ils se sont améliorés.
Ça aide vraiment à réduire leur anxiété devant les tests parce qu’ils sont assis, seuls à l’ordinateur. Personne ne sait ce que les autres font. Ça leur donne beaucoup de confiance de savoir qu’ils peuvent faire les travaux aussi lentement ou aussi vite qu’ils le souhaitent. Alors, on réussit mieux en apprenant vraiment qu’en faisant simplement des exercices.

Vos apprenants et vous allez offrir un atelier sur Evernote à la Conférence des apprenants du MTML (Metro Toronto Movement for Literacy). Dites-nous à quoi les participants peuvent s’attendre.
Le but de notre présentation est d’inviter nos apprenants à faire part de leur expérience pour que les autres participants souhaitent voir en quoi Evernote pourrait être utile dans leur programme.
Je demanderai aux apprenants de parler de leur expérience avant et après la mise en œuvre de l’outil. Nous préparerons un carnet de notes pour la conférence, et nos apprenants montreront aux participants à l’atelier comment se connecter, comment naviguer les ressources et comment ils les utilisent. Les apprenants qui présentent afficheront des activités de chacun de leur carnet de notes pour pouvoir circuler et aider les participants. En gros, les apprenants montreront un exercice qu’ils utilisent et donneront aux participants un exemple auquel ils peuvent s’identifier.

Qu’aimeriez-vous que les autres sachent sur les services d’accompagnement des TI d’AlphaPlus?
Mon plus grand souhait, c’est ceci : j’aimerais que d’autres programmes reproduisent le concept, en particulier des programmes à faible niveau où certains apprenants ne sont pas à l’aise de fonctionner de façon très autonome ou en contexte de groupe. Certains formateurs hésitent parce qu’ils s’inquiètent du travail nécessaire pour tout mettre en œuvre. J’aimerais souligner que, oui, ça prend un peu de temps au début, mais que c’est encourageant quand on voit les résultats.

Pour en apprendre plus sur nos services d’accompagnement des TI ou pour vous inscrire, communiquez avec Alan Cherwinski.